Je ne m'étais pas inscrite pour participer au jeu de la 'Lecture à l'aveugle' proposé par Jérôme

Donc double surprise vendredi dernier :
- un ouvrage joliment recouvert dans ma boîte à lettres, accompagné d'un mot sympathique 
- mystère sur l'identité du livre, tous les indices étant soigneusement cachés, selon les principes du jeu

livre mystere

Conformément aux consignes, j'écris ce billet sans avoir regardé "la solution". Emoji 

Même si je pense avoir deviné le titre de l'ouvrage, j'ignore encore l'identité de l'expéditrice... oui, une femme, j'en suis sûre au vu de la belle écriture - sexisme ? j'assume ! 

Alors voilà, en mode colin-maillard, ce que j'ai découvert petit à petit :

Début violent, pas gai.
Un garçon pré-adolescent et sa guenon, ses parents, ses oncles Sam et Jo, le vieux Chicot et deux fauves pelés. [vague impression de déjà vu, mais j'ai lu quelques ouvrages sur de vieux cirques, sur des Roms]
Nomades plus ou moins sédentarisés dans un campement sur le bord d'un périph', installés autour de leur cirque miteux qui n'attire plus personne depuis longtemps. Ils continuent d'y croire, ou ils font semblant. [la ressemblance avec *** se précise]
Le père joue beaucoup et perd tout.
Il fait souvent hurler sa femme. De plaisir... ou de colère lorsqu'il dilapide leur argent et leurs biens, mettant ses proches en danger avec ses trafics.
L'enfant est élevé à la dure. Mal nourri, sale, il apprend à se débrouiller. Ses parents l'aiment mais le rudoient. Nulle douceur, faute de temps et d'habitude et parce que la vie n'est pas tendre non plus. Heureusement, les oncles et le vieil homme sont protecteurs et même affectueux - calmes et justes, en tout cas.
[confirmation de l'identité du livre p. 205 avec quatre mots répétés, qui sont ceux du titre]
Le petit observe, il ne se plaint pas, il fait face aux tempêtes, aux coups (de poing, du sort), gardant malgré cette rudesse une grande sensibilité.

Jolie narration par un enfant qui s'exprime avec les réflexions et la naïveté de son âge mais sans mièvrerie.
Une belle histoire que je connaissais mais dont j'avais oublié le fil. Il me restait le souvenir d'un jeune garçon attachant et d'adultes en grande précarité mais heureux parfois. Et surtout d'une atmosphère à la fois douce, poignante et terrible.

Un plaisir de redécouvrir ce texte différemment près de dix ans après la première lecture, entraînée par la plume et le rythme envoûtants de cette auteur dont j'ai lu d'autres ouvrages depuis. 

••• Une découverte "en aveugle" bien agréable. En général je ne lis pas (ou m'empresse d'oublier) les résumés et présentations. Mais pour choisir un livre, je me fie à l'auteur, au titre, à la couv, aux thèmes, à des conseils, des avis. Aucun de ces repères ici, on ne sait rien hormis le nombre de pages, c'est parfait ! Expérience à renouveler. •••

A demain pour tout savoir sur le livre et la personne qui l'a choisi. Merci à elle, merci à Jérôme, je file enlever délicatement le bel emballage.

*  *  *

Quelques minutes plus tard... Bingo pour le titre, mais ZUT, je ne trouve pas qui me l'a envoyé !?!?

smiley_id239863

 *  *  *

Après un mail désespéré Emoji à Jérôme, JE SAIS QUI ! Merci ! Emoji