son fils

EW

La Grande Ourse
11 juin 2014, 175 p.

Le père de Loubna a dérapé avec une jeune fille de dix-sept ans. Ce geste est d'autant plus répréhensible que la 'victime' était la petite amie de son fils. Forcément, la mère est bouleversée, furieuse, et ne pardonne pas cet écart à son mari, qui considère, lui, que l'incident est clos. Le fils, quant à lui, déserte la maison et part à l'autre bout du monde. Le père est rapidement invité à débarrasser le plancher.
Loubna, seize ans, vivra désormais avec sa petite soeur et leur mère. La famille passe de cinq personnes à trois. Pas pour longtemps : la maman tombe amoureuse, l'élu vient s'installer avec ses deux fils. L'aîné a l'âge de Loubna, la cohabitation s'annonce délicate.

Ce roman pour grands adolescents m'a éblouie par son intelligence et sa finesse. 
Les personnages sont particulièrement bien vus. Loubna en particulier, malheureuse et amoureuse. Adolescente, donc par définition entre enfance et âge adulte, tantôt de mauvaise foi et injuste, tantôt mûre et honnête - notamment lorsqu'elle perçoit certaines des raisons de sa colère envers sa mère.
Charles peut sembler un peu trop raisonnable pour son âge - et eu égard aux hormones en ébullition de sa jeune et fougueuse masculinité. Mais peu importe, sa voix permet à l'auteur de faire passer des idées pertinentes et sages sur des sujets liés à l'adolescence et sur des thématiques plus universelles : la fratrie, les relations mères-filles, les premières amours, le divorce, la famille recomposée, la sexualité parentale, l'interdit. Et l'inceste, dont les frontières sont délicates à établir lorsque la notion de famille devient floue (promiscuité entre ados sans liens de parenté 'biologiques', en l'occurrence).
Une grande subtilité dans les questions que se posent les protagonistes, dans leurs échanges sur ces difficultés, et dans les réflexions que tout cela suscite chez le lecteur.

Cette pépite donne envie de découvrir les autres ouvrages de l'auteur et de cette maison d'édition.

--- Un grand merci aux ours (Babelio) et à La Grande Ourse (éditeur). 

Horloge 14 & 15 mai

EXTRAITS

 Elle devait ignorer, et comment lui en vouloir, la bonne façon de se comporter avec les filles de la petite amie de l'ex-mari de sa fille. (p. 121) 

 Depuis cet été, vous vivez sous le même toit. Un jour, vos parents auront peut-être des enfants ensemble. A partir de maintenant, vous faites partie d'une famille, avec tous les interdits que ça comporte. (p. 112)