le bidule

God's Doodle (The Life and Times of the Penis)
traduit de l'anglais par Philippe Paringaux
Robert Laffont, septembre 2013, 270 p.

♥♥♥♥♥

Heureux possesseur d’un "bidule", j’étais bien sûr intrigué pas le sujet de cet ouvrage.
Mesdames, ne soyez pas jalouses :
- la "possession" d’un bidule n’est pas sans inconvénients - il a notamment des velléités d’indépendance et se montre parfois capricieux
- nombreux sont les hommes prêts à partager le leur avec plaisir...

A la fois drôle et sérieux, cet ouvrage développe sans tabou divers aspects biologiques, psychologiques, sociologiques et historiques du pénis.
Il est dommage que l’auteur s'étende autant sur la taille du sexe (d’ailleurs parfois mal exprimée ou mal traduite), qui serait selon lui une préoccupation majeure de la quasi-totalité des hommes. Mais non, les tailles des autres pénis nous importent peu, et on a pris le temps de s’habituer à celles du sien.

Malgré ce bémol de petite taille, je recommande cet ouvrage agréable et intéressant aux lecteurs et aux lectrices. Ceux-là pourront y constater la banalité d'un attribut que certains se glorifient tant de posséder, tandis que les secondes comprendront peut-être mieux les premiers.

Canel vous encourage elle aussi à vous attarder sur ce bidule divin.