la guerre des lulus

Casterman, janvier 2013, 56 p.

♥♥♥♥♥

Ces quatre petits Lu (-cien, -cas, -igui, -dwig) ont entre huit et douze ans. Orphelins, ils forment une espèce de fratrie. Comme les vraies : on n'est pas d'accord, on se dispute, on se crêpe le chignon, on joue à se moquer du petit dernier et à lui faire peur (salopards !). On s'amuse et on se marre bien aussi. Et le soir dans la chambrée on devient solidaires : "La nuit, après que le silence et l'obscurité avaient envahi l'abbaye, nous partagions nos secrets. Nos espoirs. Nos angoisses. Nos cauchemars. C'est ce qui nous a rendus inséparables." (p. 9-10).

Le titre fait écho à la célèbre Guerre des Boutons. On retrouve en effet cette ambiance de copains qui font les marioles, rivalisant d'imagination pour faire des conneries. Mais la guerre à laquelle ils sont brutalement confrontés est une vraie, une guerre de grands, celle de 1914. Dans un premier temps, ce chaos est une aubaine : les Lulus se retrouvent sans adultes, libres, tranquilles dans leur petite cabane au fond des bois... Ça se complique lorsqu'ils doivent devenir vraiment autonomes, quand les réserves alimentaires s'épuisent et que l'hiver arrive.

Abstraction faite des visages ingrats, je me suis régalée en découvrant cet album. Scénario intéressant, dialogues pertinents, drôles et émouvants. Très bon dosage d'aventure, d'humour, d'émotion.

Le second opus de la série (1915) est déjà disponible. Quid de la survie en hiver, de la présence de "l'ennemi" ? 

Horloge 25 mai - emprunt mdtk

Idée trouvée chez Jérôme, très enthousiaste. Merci.
Sandrine, Noukette, LN & Lasardine de Lrdpi se sont régalées aussi.