une épaisse

Dupuis, Expresso
mars 2006, 48 p.

♥♥♥♥♥

Sweetfat est le leader européen du gras, Sweetfat dégraisse. On connaît la musique : délocalisations en Asie, bénéfices en baisse avec la crise, une seconde vague de licenciements s'impose. Le DRH est prié de se coller aux entretiens, à sec, diplomatie et soutien zéro : "Je compte sur vous. Faites moi ça proprement à la hache !" précise le président de la boîte. 
Tant pis si les heureux élus de la charrette s'effondrent et finissent au bout d'une corde.

Sujet grave, terriblement d'actualité : méthodes douteuses et coups bas pour choisir les éjectables, états d'âme du DRH, cadres 'requins'. Mais au lendemain de la lecture des Visages écrasés (Marin Ledun), on ne peut que trouver cette BD bien légère. Bien sûr, l'album ne prétend pas être un documentaire sérieux sur le sujet, le parti pris est la caricature. Mais quand même. Les personnages et situations sont tellement outrés que je me suis vite détachée du récit. On a droit en plus à quelques rebondissements énormes, alors bof, vraiment bof. 

Horloge 28 mai - emprunt mdtk