tuez-les tous

Albin Michel, avril 2014, 352 p.

♥♥♥♥♥

Recherches archéologiques en Ariège sur des sites cathares, découverte de victimes sacrifiées, et meurtre d'un imam à Toulouse. Quel(s) lien(s), à part la proximité géographique ? Fanatisme religieux, affaires de gros sous...

La présentation et les premières pages sont appétissantes. On espère apprendre sur les Cathares et trouver des réflexions intéressantes sur la folie des intégrismes. L'idée d'un parallèle entre islamisme et Inquisition au XIVe siècle me semblait judicieuse. Mon enthousiasme n'a pas duré. L'auteur charge la barque côté ingrédients dits 'efficaces' dans les thrillers : alternance entre deux époques et deux contextes, recherches historico-religieuses, femmes aussi jeunes et belles qu'intelligentes et cultivées, coup de foudre flic-témoin... Aucune originalité, aucune touche personnelle qui pourraient faire oublier un peu ces grosses ficelles. L'intrigue se révèle simpliste, prévisible, abracadabrante. Et pleine d'aberrations : des archéologues qui trouvent des vestiges vieux de sept siècles les manipuleraient sans précaution avant d'en informer quiconque ? On a droit en prime à quelques rebondissements cocasses : trappes et passages souterrains découverts par hasard. Les jeunots du Club des Cinq faisaient aussi bien. Mieux même : plus pros, ils scrutaient et tâtaient les murs. Ici, deux enquêteurs appuient sur ces points G (G comme "gé trouvé") inopinément, lors d'un corps à corps échevelé.

Le seul intérêt de cet ouvrage, à mes yeux : j'ai appris l'origine de la chanson des Beatles 'Yellow Submarine'.
[...] la molécule identifiée est celle du Nembutal, la forme commercialisée la plus courante du pentobarbital. [...] ce produit se vendait sous forme de suppositoire dans les années 1970. Il avait des effets euphorisants. Les branchés de l'époque ne le mettaient pas où je pense, ils le laissaient fondre dans une coupe de champagne et buvaient ça pour prendre leur pied. On appelait ce cocktail le 'Yellow Submarine'. Le titre de la chanson des Beatles vient de là.  (p. 299) 

Horloge 28 mai au 1e juin

Merci à Marlène et aux éditions Albin Michel.

Challenge thrillers et polars de Liliba (2013/2014) 

logo_thrillers_Lili_2013_14_2