il fera beau

Editions Carabas
février 2008, 56 p.

♥♥♥♥♥

Qu'il pleuve sans cesse sur Nantes ce jour-là ou de temps en temps sur une plage bretonne cette nuit-ci, notre héros restera au sec. La pluie ne glisse même pas sur lui, elle l'épargne, il vit dans un cylindre étanche et invisible. Un mètre de diamètre, de quoi abriter la petite mamie esseulée du quartier quand elle va faire ses courses. Pratique, parce que l'été est pourri, y a plus d'saison, on ne sait plus à quel Saint Médard se fier : l'année d'avant la canicule avait décimé les ancêtres. Faudrait savoir ce qu'on veut.
Enfin bref, de tels super-pouvoirs, ça donne envie d'enfiler un slip jaune par-dessus un collant vert et d'aller aider son prochain. Ou, parce qu'on s'ennuie, de donner un coup de pouce à des gens vénaux vendeurs de vent qui veulent se faire des 'golden bollocks'.

Jolies couleurs, trait fin, silhouettes et visages gracieux.
Gentille fable sur la différence et la tolérance, sur les vertus de l'amitié et de l'amour qui enrichissent et élargissent les horizons. 
Allusions aussi à la solitude des personnes âgées.

Album trouvé au rayon BD pour adultes. 
Les jeunes adolescents y sont plus réceptifs, d'après mes échos... 

Horloge 6 juillet - emprunt mdtk