le 21e cas

Det grovmaskiga nätet, 1993
traduit du suédois par Åsa Roussel 
Points Policier, 2012, 312 p.

♥♥♥♥♥ 

Oui ou non, Janek Mitter a-t-il noyé sa femme dans la baignoire ? Il ne garde aucun souvenir de cette soirée en amoureux - soirée bien arrosée de partout - mais il aurait tendance à penser qu'il est incapable de faire une chose pareille. Le commissaire Van Veeteren aurait tendance à penser que c'est bien lui l'assassin, par contre. Mais ce flic est plutôt bourrin, du genre à n'aimer ni son prochain ni son boulot. Le lecteur aurait donc tendance à penser que ce saligaud feignasse ne se foule pas pour l'enquête et que l'affaire est plus compliquée qu'il veut le faire croire.

L'idée de départ est classique (problèmes conjugaux + meurtre = embrouillamini maxi) mais ouf, on échappe aux ressorts rouillés de ce genre d'intrigue. Il faut dire que le roman a été écrit au début des années 90, les recettes n'étaient pas les mêmes. Le récit est centré sur les doutes de l'accusé, les interrogatoires des témoins et les échanges entre les parties lors du procès. Pas de sang, pas d'autopsie, pas de rebondissements extravagants, pas d'action avec courses effrénées étourdissantes. Cette atmosphère paisible rend la lecture agréable... jusqu'au dernier tiers qui semble bâclé. Des raccourcis grossiers agacent, certains comportements ne sont guère crédibles et l'intrigue part dans tous les sens. On comprend que le commissaire Van Veeteren ait envie de plaquer tout ce bazar pour s'envoler vers l'Australie, on abandonnerait volontiers l'affaire aussi. L'auteur semble soudain pressé de nous fourguer les clefs de l'énigme pour partir lui aussi. Mais ouf, la fin est surprenante et sordide, on a bien fait de rester.

Polar suédois de 1993, traduit et publié en France en 1997, à l'époque où l'on découvrait Henning Mankell, avant les débuts de la "grande distribution" des polars nordiques boostée par la série Millenium.

Horloge 14 au 16 août 

Challenge thrillers et polars de Liliba (2014/2015) 

logo_thrillers_Lili_2013_14_2

et challenge Voisines-Voisins de Claire

logo_voisins_voisines_2014_h300