une affaire

Delcourt, mars 2014, 72 p.

♥♥♥♥

A Bibelosse, cité des lettres, on croise un livreur de lettres géantes, un homme qui n'utilise que les définitions de dictionnaire pour s'exprimer, un autre qui balade sur son dos toute une bibliothèque de guides, des acharnés de Scrabble, un muet qui écrit sur les murs quelques mots aussitôt effacés par le 'Monsieur Propre' de la commune. On y assiste à des joutes verbales entre deux orateurs, on peut y visiter une bibliothèque, une librairie. Et puis trouver quelques cadavres.
Qui dit meurtres dit enquête. Un flic débarque à Bibelosse, vite agacé par ce petit monde auquel il ne comprend pas grand chose : "Une cité d'écrivains ! Pourquoi pas un village de garagistes ou de garçons coiffeurs, tant que vous y êtes !"

Délire génial et tourbillonnant autour de la langue, du langage, de la typographie, de l'écriture, des livres, des définitions, avec jeux de lettres et jeux de mots à gogo, forcément. Beaucoup de clins d'oeil amusants : la coiffure, les vêtements et l'allure du flic rappellent celle du grand "jongleur de mots" Raymond Devos.

Lecture réjouissante, plus pour ceux qui aiment triturer la langue que pour les amateurs de polars.

◘  EXTRAIT : "L'habitude est un habit étroit dont se vêtent les médiocres quel que soit le temps."  (p. 25)
Que tous les pantouflards lèvent le doigt ! →  Prem's !!! Emoji

Horloge 27/08 - emprunt mdtk

Challenge thrillers et polars de Liliba (2014/2015)

logo_thrillers_Lili_2013_14_2