vigiprimate

Dargaud, août 2014, 48 p.

♥♥♥♥

Un an après les attentats du 11 septembre de - 40 001 avant JC, le plan Vigiprimate est toujours en vigueur dans la vallée des Dotcom. Prière d'alerter les autorités si vous trouvez un objet suspect, genre silex abandonné ou panier rempli de lucioles.
Voyage-voyage pour les Dotcom : la jeune et jolie Web part à New-Rock, le fils Url en mission humanitaire et les parents en séjour touristique.

Ce cinquième volet est conforme aux précédents : clins d'oeil à l'actualité (Roms, chômage, terrorisme, prises d'otages) dans le décor loufoque d'une Préhistoire revisitée. Jul ne ménage personne, se moquant autant du système capitaliste que de ceux qui le rejettent.
Chacun est capable de sortir des trucs bêtes, provocateurs, voire réacs. Vous savez, le genre de phrases qu'on entend partout, le genre d'idées qui effleurent l'esprit parfois, un peu, beaucoup...
« Détourner des iguanodons pour les crasher sur des tours ? Je demande à voir, franchement. Vous avez déjà essayé de détourner un dinosaure avec un silex, vous ? [...] Moi tout ce que je vois, c'est que le cours des actions à Grotte-Street est monté en flèche juste après les attentats. COMME PAR HASARD... »
« Vous avez vu l'enquête dans le 'Nouvel Obscurantiste ?' Il paraît que certains Rominidés arrachent exprès le pouce préhenseur de leurs enfants à la naissance pour en faire des mendiants ! [...] Le jour où on inventera la roue, je te parie que ce seront eux les premiers à parader dans des grosses cylindrées ! »

Jul garde sa recette gagnante, mélange réjouissant de situations amusantes et de jeux de mots - souvent faciles, mais efficaces. Le scénario est cette fois un peu faiblard et la fin tombe à plat. Pas grave, j'ai passé un très bon moment.

Horloge 28 août