eux

Editions de l'Olivier, mars 2014, 144 p.

♥♥♥♥

Eux, ce sont les "héréditaires" (sic), les proches qui s'approprient le ventre et le bébé de cette jeune femme dès l'annonce de sa grossesse, l'abreuvant de recommandations, exprimant leurs propres angoisses et leurs doutes sur sa capacité à être une bonne mère.
Eux, ce sont des voix, celles de ses parents et de sa mère en particulier. Une drôle de mère avec qui les relations ont toujours été compliquées, dont la seule présence a le pouvoir de rendre sa fille toute petite, toute minable, toute moche. Le genre de femme à fuir, qui pourrait bien porter la poisse, oiseau de mauvais augure, entre la belle-mère de Blanche-Neige et la Fée Carabosse.

Claire Castillon bouscule son lecteur par des jeux de mots, des termes crus, des associations dérangeantes. Elle nous immerge dans une atmosphère étrange et paranoïaque, aux confins de la folie, exprimant noir sur blanc des idées dérangeantes, de celles qui vous effleurent parfois et vous font peur. J'admire cet art, mais il me met mal à l'aise sur la durée, c'est sans doute pour cela que j'apprécie davantage les recueils de nouvelles de cette auteur que ses romans. Là, j'ai aimé.

Horloge 1e nov - emprunt mdtk