si tous les éléphants

Editions Milan, mars 2010

♥♥♥♥♥

Imaginez si tous les éléphants s'appelaient Bertrand, ou si tout le monde s'appelait Raymonde. Ou, moins vieillot, si tous les gens s'appelaient Nathan. Eh bien ça ne serait pas facile à vivre : comment s'y retrouveraient le facteur, la maîtresse, le Père-Noël ? Quel bazar !

Comme dans son album Tous Pareils, Edouard Manceau fait l'éloge de la différence avec beaucoup d'humour. Là aussi, les illustrations sont faites de papiers découpés très colorés, les animaux ont des bouilles sympathiques et des yeux expressifs. L'histoire fait réfléchir sur les notions de conformisme et d'identité. Le petit lecteur/auditeur peut aussi s'amuser à trouver les inconvénients des solutions proposées et en soumettre d'autres. Cette lecture peut également être l'occasion de revenir sur le choix de son prénom (lui/elle qui rêve sans doute de s'appeler comme tel ou telle camarade...). 
Mais cette lecture est aussi et surtout l'occasion de bien rigoler, Edouard Manceau glisse la juste dose de petits détails qui déclenchent invariablement l'hilarité : « Le quatrième savant proposa de donner un surnom à chaque Bertrand. Ça marchait plutôt bien ! Mais Neuneuil, Grandadais, Gropopo et Petizizi étaient très en colère... [...] Le sixième savant essaya de donner aux éléphants le nom de leur plat préféré. Mais il faut bien admettre que monsieur Saucisse ou madame Boudin, c'était franchement ridicule. » 

Dès trois ans. 

Horloge 05/11 - emprunt mdtk