100 chansons

Editions Hoëbeke, 22 octobre 2014, 176 p.

♥♥♥♥♥

Si un chanteur souhaite chanter sans se faire chasser par la censure, il doit savoir shunter les sujets qui fâchent. Ceux-ci étant le sexe, la religion, la guerre, la politique...
Dans ces 100 exemples de censure, on n'est pas étonné de croiser Brel et ses bourgeois, Brassens et son gorille, Renaud et sa miss Maggie, Billy the Kick et ses psilos, Gainsbourg et ses armes, et caetera.
Chacune de ces chansons est présentée dans son contexte avec les paroles sujettes à caution, et on peut admirer en vis à vis la pochette de disque - vintage, forcément. 
On apprend beaucoup, et pas seulement des anecdotes. Le propos ouvre des réflexions intéressantes sur la notion de censure. On y voit par exemple que la programmation musicale pendant la guerre du Golfe en 1991 était très délicate : des chansons innocentes se sont vues évincer des ondes, leurs paroles étant devenues soudain ambiguës. On y voit également que l'art de jouer avec les mots est à double tranchant, il permet d'échapper à la censure pour faire passer une chanson, ou d'en récupérer une anodine à des fins de propagande.
Il faut avoir Y*tube ou équivalent à portée de main en lisant cet ouvrage : on est vite curieux de découvrir les titres qu'on ne connaît pas, et on a envie de réécouter les chansons connues. Même chose pour les clips, qui, dans certains cas, sont les seuls visés par la censure.
Les auteurs et l'éditeur ont d'ailleurs eu la bonne idée de créer ce site. Je leur conseillerais bien de glisser un CD dans un coffret avec ce bel album. Et voilà un cadeau de Noël tout trouvé pour ceux qui aiment les chansons et les mots. 

Merci à Babelio et aux éditions Hoëbeke.