personne n'en saura rien

Albin Michel, octobre 2014, 244 p.

Lu par Mr

♥♥♥♥

Dans ce roman, on prend connaissance alternativement du procès en Cour d'assises de Jean Chardin et des agressions sexuelles qu'il a commises. 
Sa vie et ses actes sont présentés de manière froide, dépassionnée. L'auteur raconte sans juger : ce sera le rôle du tribunal et celui du lecteur s'il le souhaite ou le peut. Jean Chardin fait profil bas : il ne nie pas le viol commis, il dit être conscient des torts causés à la victime et s'en repentir. Cette stratégie de défense s'accorde plutôt bien avec son physique pataud, et pourrait amener le jury à se montrer clément. L'absence de réactions de la victime semble en revanche l'inquiéter.

Ayant étalé la lecture de ce livre sur plusieurs jours, je me suis parfois un peu égaré dans les personnages. Je n'ai pas trouvé le suspense annoncé sur la quatrième de couverture, mais un scénario inattendu s'est dessiné qui a rendu ce roman original et surprenant par sa forme et par son intrigue.

L'avis de Canel.

logo TP canel2