je consomme

Nathan, Décodage, septembre 2013, 93 p.

♥♥♥♥♥

"Je suis", du verbe "être" ou du verbe "suivre" ?

Destiné aux jeunes adolescents, cet album nous apprend beaucoup sur la consommation. Cent pages colorées, illustrées et passionnantes, composées de petits chapitres pour évoquer la mode, les marques, la publicité, nos habitudes et notre dépendance, l'image que l'on souhaite donner avec nos produits fétiches, le conformisme, l'identification, le décalage entre nos besoins et nos achats, les inconvénients et les risques de la surconsommation - épuisement des ressources naturelles, pollution, exploitation des ouvriers des pays défavorisés, obésité... Ceci à grand renfort d'anecdotes, d'exemples concrets (Coca, Nike, Nutella...) et de chiffres, et sans militantisme pénible.

■  Quelques extraits :
- Louis XIV est sans conteste l'un des initiateurs de la mode et de la société de consommation : le Roi-Soleil impose à sa cour un mode de vie fondé sur le changement permanent.
- L'objectif des marques est de vendre leur produit ou service au plus grand nombre possible, en plus grande quantité possible, et le plus souvent possible.
- A chaque fois qu'une mode se popularise, les plus aisés l'abandonnent et recherchent de nouveaux objets, pour continuer à se distinguer et toujours afficher leur statut social supérieur.
- L'Oréal nous montre dans ses publicités des célébrités glamour, et nous fait croire que nous aurions accès à leur monde enchanteur rien qu'en achetant les mêmes produits.
- Sans y faire forcément attention, nous établissons des liens entre les produits que nous achetons et l'image que nous avons de nous-même. C'est ce que l'on appelle la congruence d'image, qui postule que nous avons tendance à préférer les produits dont on pense qu'ils nous ressemblent.
- Pour une paire de baskets vendue à 100 € : 8,50 € de publicité... seulement 40 centimes de salaire pour l'ouvrier !

Une lecture passionnante et enrichissante, beaucoup plus abordable que le No Logo de Naomi Klein, dont les six cents pages risquent de dormir longtemps dans ma PAL... A lire pour apprendre quelques trucs, avoir une vision synthétique du circuit de consommation, et réfléchir. A faire lire aux adolescents pour quelques prises de conscience saines - des petites graines à semer dans leur esprit, qui germeront peut-être un jour...

Horloge 30 & 31/12 - emprunt mdtk