fenetres sur rue

Noctambule, Soleil, août 2013, 54 p.

♥♥♥♥♥

Dans cette rue, on repeint une devanture, on fait sa lessive au Lavomatic, on pose pour un peintre, on s'embrasse, on fait l'amour, on promène son chien, on passe à vélo, on regarde la TV, on s'engueule, on se trucide, et Hitchcock déambule, la pipe au bec. Un concentré de vie - et de mort.

J'ai lu et ré-observé plusieurs fois cet album sans texte, page par page, puis fenêtre par fenêtre. J'avoue, dépitée, n'avoir rien su y trouver alors que j'apprécie généralement les talents de Rabaté en BD et au cinéma. 

< emprunt mdtk >