le chant

Delcourt, avril 2009, 169 p.

♥♥♥♥♥

Fils d'agriculteurs béarnais, Guilhem est en mission scientifique au Groenland. Sa soeur est restée vivre près de leurs parents, et ça la rend amère vis à vis de son insouciant de frangin, surtout quand elle sent qu'elle va se retrouver avec le vieux papa sur les bras, au décès de la mère. Surprotectrice et tyrannique, elle étouffe le vieil homme en lui dictant sa vie. On comprend que Bernat accepte de bon coeur l'invitation de Guilhem lorsqu'il lui propose de venir passer un peu de temps avec lui chez les Inuits. Il n'a jamais pris l'avion ? et alors ?! "il ne regardera pas en bas"...

L'album s'ouvre sur le deuil et ses dommages collatéraux - exacerbation des tensions familiales et des vieilles rancoeurs dans une fratrie. Changement de ton avec le voyage au Groenland (même si les appels énervés de la frangine rappellent de loin en loin sa colère) où l'on voit le veuf partager le quotidien de son fils, découvrir le paysage avec émerveillement, charmer les autochtones, s'amuser comme un gamin, mais aussi traverser des périodes de tristesse.
Jolie BD tendre, drôle et émouvante, le graphisme rond et doux est en parfaite harmonie avec les personnages. On découvre en postface quelques belles photos du Groenland. 

< emprunt mdtk >