azami

Actes Sud, 7 janvier 2015, 133 p.

♥♥♥♥♥

Mitsuo et Atsuko ont la trentaine, ne sont mariés que depuis huit ans, s'entendent très bien, et pourtant ils n'ont pas fait l'amour depuis la naissance de leur fils de trois ans. La fatigue du boulot, des tâches ménagères, des enfants, tout ça... Madame fait avec (ou sans), Monsieur va se soulager de temps en temps dans des 'cabines'. Des retrouvailles fortuites avec une ancienne camarade d'école primaire - son premier amour - avivent chez le mari la tentation de l'adultère.

Ce roman ressemble aux précédents de l'auteur : un personnage associé à un végétal, une intrigue pleine de mystères qui se dévoilent peu à peu, des histoires de couple et de famille, une plume douce et subtile. Tous les autres ouvrages m'ont charmée, cet "Azami", premier d'une nouvelle série, m'a déroutée. Revers de la médaille, défauts des qualités, ce que je trouve joliment simple habituellement dans les récits d'Aki Shimazaki m'a semblé simpliste ici ; ce que je trouve délicat m'a paru guindé, suranné, moralisateur et sirupeux. A relire ? Les autres lecteurs sont beaucoup plus enthousiastes... 

Horloge 11/02

- challenge rentrée hiver 2015 avec LaureValérie itinérante, chez MicMélo -