la fille de l'archer

Fleuve éditions, juin 2012, 300 p.

♥♥♥♥

Début de la guerre de cent ans. Bézélios se déplace de foire en foire avec sa troupe de saltimbanques : trois ribaudes, quelques monstres et des animaux de légende - en réalité un singe et des humains grimés et déguisés, et beaucoup de boniments pour faire passer tout ça. Ils sont parfois invités par un seigneur pour égayer les ripailles au château. C'est ce qui causera leur perte, les condamnant à fuir. Heureusement pour les autres, il y a dans cette troupe Wallah "fille du Nord", gamine de quinze ans futée, courageuse et excellente archère.

C'est toujours un grand plaisir de se plonger dans un thriller de Brussolo et plus encore dans une de ses intrigues médiévales. L'auteur a une imagination fertile, un talent de conteur avéré. Forêt, montagne, froid, ours, loups, et puis de drôles de créatures effrayantes et prédatrices dont on se demande jusqu'à la dernière page si elles sont humaines, animales, diaboliques ou de carton-pâte. On côtoie des villageois effrayés, des sorcières, des seigneurs sanguinaires qui ont tous les droits, tous les pouvoirs et le soutien de l'Eglise en prime. Ambiance ténébreuse, superstitions, règlements de comptes, on flirte avec le fantastique, mais on sait que l'auteur peut aussi s'en sortir avec des explications rationnelles, alors on cogite quand même, ça vaut le coup d'essayer de comprendre.

Très bon moment de lecture dépaysant, qui m'a rappelé Les piliers de la Terre (Ken Follett) et deux ouvrages de Karen Maitland (La compagnie des menteurs et Les âges sombres). Brussolo en fait parfois un peu trop dans le spectaculaire mais je me laisse emporter avec bonheur dans ses aventures. Le deuxième opus de la série vient de paraître... 

Horloge 28/02 au 02/03 - emprunt mdtk