danser

MT

Albin Michel, 25 février 2015, 390 p.

♥♥♥♥

Je ne sais pas qui danse avec le diable ici, mais le lieutenant Boris Berezovsky, lui, court après deux lièvres : un tueur psychopathe et un duo inquiétant qui piste et intimide son vieux papa.
Le serial killer, un géant déficient mental et rusé, s'apparente autant à une anguille qu'à un lièvre puisqu'il ne cesse de filer entre les doigts des enquêteurs, multipliant les crimes et les mutilations.
Les vilains qui embêtent Vladimir Berezovsky, eux, sont probablement à rechercher du côté de la mafia russe post-soviétique : les parents de Boris, d'origine juive, ont fui l'URSS dans les années 50 et un de leurs neveux semble avoir fricoté avec des membres influents.

Premier polar de Maud Tabachnik que je lis, je suis conquise. Le résumé pouvait laisser craindre des affaires d'espionnage complexes. Ouf, non, j'ai tout saisi, cet aspect est plutôt moins développé que l'histoire du psychopathe en fuite, et reste simple, en tout cas. Le rythme est vif, le ton parfois drôle, le cadre très intéressant, les personnages sont sympathiques - j'ai eu un petit faible pour Vladimir Berezovsky et Xi Hong Chen. J'ignore si le duo d'enquêteurs est récurrent chez l'auteur, mais j'ai très envie de découvrir d'autres de ses ouvrages.

Un bon thriller qui met sur les nerfs, on s'indigne de voir l'affaire piétiner et le coupable filer, à cause des/grâce aux faiblesses du système judiciaire américain. La fin est un peu abrupte, je me suis demandé s'il ne manquait pas quelques pages. Ou alors une suite est prévue ?

Horloge 5 au 7 mars

Merci aux éditions Albin Michel.

- challenge rentrée hiver 2015 avec Laure Valérie itinérante, chez MicMélo -

challenge rentrée hiver 2015

logo TP canel2