le voyant

Gallimard, janvier 2015, 185 p.

Lu par Mr 

♥♥♥♥

En 1932, Jacques Lusseyran alors âgé de huit ans perd la vue accidentellement. Son optimisme et l’attention de ses parents l’aident à surmonter ce handicap, à tel point que Jacques y "voit" presque un don ! Une dizaine d’années plus tard, pendant l’occupation allemande, Jacques s’engage dans la lutte en contribuant à la diffusion d’un journal. En 1943, il est arrêté par la Gestapo puis envoyé à Buchenwald…

Ce récit est une biographie de ce résistant. Le portrait est d’abord dithyrambique. On ne peut en effet qu’être admiratif de la manière dont Jacques s’accommode de sa cécité, et du courage de cet homme. Sans cacher son admiration pour Lusseyran, son biographe montre aussi certaines de ses facettes moins flatteuses : son mysticisme exacerbé et l’égoïsme dont il a pu faire preuve à l’égard de ses proches.

Je connaissais Jérôme Garcin comme animateur radio ('Le Masque et la Plume' sur France Inter), mais n'avais rien lu de lui. J’avais quelques a priori négatifs avant de découvrir ce livre, craignant qu’il n’ait été édité surtout grâce à ses relations. J’ai finalement découvert un très beau récit, celui d’une vie hors du commun.

Lu dans le cadre du prix Relay. Merci à Babelio et aux éditions Gallimard.

prix relay