vendredi 3 avril 2015

~ Le Chanteur sans nom, Arnaud Le Gouëfflec & Olivier Balez

Glénat, janvier 2011, 116 p. ♥♥♥♥♥ Kiss et Daft Punk n'ont rien inventé. En 1936 apparaît pour la première fois sur scène Roland Avellis, alias "le chanteur sans nom", les yeux masqués d'un loup noir. De cabaret en émissions radiophoniques, ce Fantomas de la chanson d'amour reprend les succès de l'époque et cartonne sur les ondes pendant trois ans, enregistre quatre cents '78 tours' : "J’étais un interprète, pas un compositeur ! Comme le coucou : je pondais mes œufs dans le nid des autres. Je reprenais des chansons de Tino Rossi... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]