les vents

XO, 29 janvier 2015, 440 p.

Lu par Mr

♥♥♥♥♥

En 1789, Paul Moncellier, protestant et dirigeant d’une petite filature, est arrêté puis expédié au bagne pour un forfait dont il n’est pas l’auteur. L’affaire familiale est récupérée par ceux qui l’ont fait condamner à tort, des catholiques. Les trois enfants Moncellier devront désormais survivre seuls. L’aînée, Léa, est déjà courtisée par un ami de son père. Le plus jeune, Jules, choisit de vivre de larcins. Augustin, encore adolescent, jure de libérer son père et de le venger. Pour ce faire, il le suit vers la côte, puis embarque comme mousse sur un navire. Pour lui, les aventures - amoureuses, maritimes, guerrières - commencent, plus ou moins heureuses… 

La période post-révolutionnaire et les conflits entre grandes puissances coloniales constituent un cadre intéressant dans ce roman. L’ouvrage est bien documenté, notamment sur les techniques maritimes de l’époque. Les récits de combats navals, très détaillés, deviennent cependant un peu trop répétitifs à mon goût (même si leurs issues sont diverses). J’ai aussi trouvé les ficelles du roman parfois un peu grosses, et le dénouement excessif. 
Un agréable moment de lecture, qui m’a cependant davantage donné envie de me documenter sur la révolution française et les années qui l’ont suivie que de me replonger dans un autre roman du même auteur.

Merci à Mélanie et aux éditions XO.

- challenge rentrée hiver 2015 avec Laure Valérie itinérante, chez MicMélo -

challenge rentrée hiver 2015