je mourrai pas

Editions du Rouergue, DoAdo Noir, janvier 2006, 75 p.

Lu par Mr 

♥♥♥♥

Le narrateur, encore adolescent, vient de commettre un carnage dans son village natal de Mortagne. Il faut dire qu'il a de quoi être en colère, ce gamin. Il nous raconte ce qui l'a mené à ces gestes irréparables. Dans ce village, la cohésion sociale s'effectue principalement autour de l'affrontement entre deux mondes (ceux qui vivent de la vigne contre ceux qui vivent de la forêt). Seuls le maire et l'idiot du village y font presque l'unanimité : le premier accepté, et le second moqué.

Ce livre m'a fait penser à l'excellent roman Darling de Jean Teulé - presque aussi sombre mais moins trash. On y retrouve le portrait sans concession de personnages que leur bêtise rapproche. A tel point que j'ai compati avec la narrateur, et ai même partagé sa jubilation lorsqu'il a pété les plombs !

L'avis de Canel.

< emprunt mdtk >

logo TP canel2