c'est ta vie

Oskar, 11 juin 2013, 64 p.

♥♥♥♥

« C'est ta vie ! » - Que signifie ce titre ?
« Voilà comment tu es né » (le foetus en couverture semble le suggérer) ou bien « c'est toi qui choisis » ? Les deux, et même beaucoup plus...

Cet album te parle de toi avec les autres : toi et les gens que tu côtoies sans avoir le choix, que tu peux aimer ou pas - mais tu dois rester poli, correct. Parmi ceux que tu apprécies, il y en a que tu as envie de voir souvent, il y en a que tu embrasses, certains qui font battre ton coeur un peu plus fort, c'est peut-être de l'amour, tu auras peut-être envie de faire des câlins, ou pas. C'est ta vie, tu choisis, mais tu laisses aussi l'autre choisir : « Un câlin obligé, ce n'est pas un câlin. »

Cet ouvrage est un bel hymne à la tolérance. L'auteur fait le tour de toutes les relations possibles entre deux individus, de l'indifférence à l'amour (via l'amitié, bien sûr), déclinant tous les choix offerts, insistant sur le respect - respect mutuel entre deux personnes, mais aussi respect à l'égard des comportements d'autrui.

Les dernières pages, plus axées sur la sexualité et le corps humain, m'ont semblé plus classiques. Mais le ton de l'ouvrage m'a beaucoup plu, ouvert et subtil : on voit par exemple que des amoureux peuvent faire le choix de ne pas vivre ensemble, de ne pas avoir d'enfant, qu'un enfant peut n'avoir qu'un parent, ou bien deux du même sexe. En clair qu'il y a plein de modes de vie possibles, parfois très éloignés de ceux que l'on connaît, mais respectables tant qu'ils concernent des adultes consentants : « Dans la vie, il n'y a pas qu'une seule façon d'être normal, il y en a beaucoup ! » 
Tout ceci est d'autant plus clair que l'auteur rappelle les interdits dans les relations aux autres (insulte, exhibition, inceste, pédophilie) - rappel important puisque la loi est parfois en décalage avec ce que la société est censée autoriser : « Dans certains pays, la loi interdit aux gens d'avoir des relations homosexuelles, ou d'avoir des relations sexuelles sans être mariés. La loi peut même les punir très sévèrement pour ça. »

Thierry Lenain a su trouver le ton juste pour parler aux enfants sans les infantiliser, sans en faire des tonnes non plus et sans être moralisateur. Les dessins chaleureux et colorés de Benoît Morel mettent parfaitement en valeur ces propos sur l'amitié, l'amour, la tolérance.

A découvrir dès six ans en lecture accompagnée.

D'autres avis enthousiastes sur Babelio.

agenda 6 mai - emprunt mdtk