jeudi 14 mai 2015

~ Les fils de rien, les princes, les humiliés - Stéphane Guibourgé

Fayard, 20 août 2014, 208 p. ♥♥♥♥♥ Ce "fils de rien" a grandi dans les années 80, il a vu son père s'effondrer en perdant son poste d'ouvrier, devenir violent, s'en prendre à lui, le tabasser tous les jours : « Nos familles balayées d'un coup. Les enfants qui grandissent de travers. Sans chemin. Détraqués, littéralement. » (p. 58)« Jeunesse folle, éperdue, désaxée. » Ces quatre mots en leitmotiv tout au long du texte.Lui-même rejoint la Meute à l'adolescence pour évacuer sa haine, la haine transmise, la haine subie.« Nous avons... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]