qu'est-il arrivé

The Pocket Wife, 2015
traduit de l'américain par Florence Guillemat-Szarvas
Mosaïc, 3 juin 2015, 352 p.

♥♥♥♥♥

Qu'est-il arrivé à Celia Steinhauser ? ou plutôt : est-ce moi, Dana, sa voisine, qui l'ai tuée ? Oui, c'est plutôt ça, la question, parce que personne ne semble vraiment se soucier de l'identité du coupable, hormis cette Dana. Le mari de la victime a l'air plus débarrassé que désespéré, et le flic chargé de l'enquête est empêtré dans ses propres problèmes conjugaux et familiaux. Tandis que Dana, elle, est obsédée par ce meurtre et se voit comme le suspect n°1. Elle serait la dernière à avoir vu Celia vivante, elles avaient bu ensemble, étaient ivres, la voisine venait de lui révéler les infidélités de son mari, et Dana, bipolaire, est en plein phase maniaque.

Ce thriller est d'une lenteur incroyable, si bien que je me suis vite désintéressée de toute l'affaire. On cherche une hypothétique photo de couple adultère sur un téléphone portable. On tourne en rond entre les états d'âme de Dana (j'ai tué ou pas ? je deviens folle ou pas ?) et les conseils de son avocat de mari d'aller se faire soigner - pratique, il a l'air de préférer la compagnie d'autres femmes, depuis quelque temps.
Donc voilà : un polar 'conjugal' comme on peut en trouver pléthore de qualités diverses. Celui-ci ne m'a pas emballée du tout, il m'a même profondément ennuyée.

Merci à Sibylle et aux éditions Mosaïc.

agenda 3 au 6 juin

logo TP canel2