la culotte du loup

Didier Jeunesse, septembre 2014, 32 p.

♥♥♥♥

J'aime bien qu'on me parle de la culotte du loup, parce que quand il commence à l'enfiler, le bestiau n'est pas loin de venir nous croquer tout(e) cru(e). Après ça, il a encore sa chemise, ses chaussettes et ses bottes à mettre, il nous reste juste un peu de temps pour le narguer, en chantonnant et dansant sous son nez, avant de filer à tous jambonneaux.
Dans cette histoire, on a encore plus de répit. Le loup découvre que sa culotte est trouée, pas question de sortir comme ça, il en va de son autorité auprès de la "bande de saucissons" (les trois petits cochons) qu'il traque. En route pour le magasin, mais le choix est difficile entre différentes culottes toutes plus belles les unes que les autres, et le luxe, ça se paie.
Quand le loup est parti faire son coquet, les cochons dansent. Mais gare à ne pas trop tirer sur la ficelle, petits saucissons !

Texte en rimes, répétition, humour, couleurs flashy, détails amusants dans le dessin, loup victime mais pas seulement... Tout est là pour un très bon moment de lecture-rigolade.

• Sur les dessous du loup, mon histoire préférée est Ma culotte, d'Alan Mets. Très drôle.

< emprunt mdtk >