les fantômes

Anya's Ghost, 2011
traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Sandra Nydegger & Nicolas Grivel
Alter Comics, 4 juillet 2013, 221 p.

♥♥♥♥

Anya est une lycéenne américaine presque comme les autres : elle doit juste faire oublier ses origines russes. Depuis son arrivée aux Etats-Unis à sept ans, elle a appris à gommer son accent, à s'habiller moins 'cheap', à éviter ses ex-compatriotes pour ne pas être perçue comme une immigrée paumée. Elle surveille sa ligne - au grand dam de sa mère puisqu'en Russie l'embonpoint est un signe de richesse. Malgré tous ces efforts pour s'intégrer, elle reste à l'écart et n'a qu'une amie, d'origine irlandaise, donc un peu à la marge comme elle. Anya est amoureuse du beau gosse du lycée, déjà "pris" par Elizabeth, la fille sublime qui énerve parce qu'elle a tout : "Résultats top, jambes top, top, top et re-top". Bref, c'est un peu la lose pour Anya, d'autant que ses notes sont médiocres, jusqu'à ce qu'elle rencontre un fantôme qui pourrait bien lui donner quelques coups de pouce.

Bel album au graphisme agréable, tout en rondeur et douceur. Que le fantôme ne vous effraie pas, il sert à la fois de miroir et de regard extérieur pour Anya. Cette dimension fantastique permet d'évoquer subtilement des réflexions sur divers problèmes de l'adolescence - intégration, identité, conformisme, amours tumultueuses/impossibles, jalousie, amitié et "mauvaises fréquentations"...

A faire lire dès douze-treize ans, parce que la forme permet de faire passer des messages sérieux en douceur, avec une finesse inattendue sur certains sujets. 

agenda 19 juillet - emprunt mdtk