what a wonderful world

Delcourt, 21 octobre 2015, 175 p.

♥♥♥♥

Qu'il croque son petit Titeuf et sa bande, ou qu'il parle de lui, de la vie et de la société dans ce qu'elle a de moins drôle, Zep ne se départit pas de son humour potache, gamin, mignon, pipi-caca-zizi.
Beaucoup d'auto-dérision dans cette BD "pour adultes" et des gags qui rappellent parfois la logique de Geluck. On trouve un peu plus de sexe ici que dans ses albums jeunesse, bien sûr, mais les chutes sont souvent toute gentilles.

Il arrive à Zep de se faire tendre et mélancolique mais le ton est varié et les petits pincements au coeur alternent avec les (sou)rires.

J'ai moins apprécié les passages sur la musique (la guitare et JJ Cole, sa grande passion), et les poncifs gentillets sur la guerre, trop superficiels. A ce sujet, pour ceux qui connaissent et aiment Titeuf, je conseille ces planches inspirées par le "drame des réfugiés" (formule consacrée quelque peu réductrice) - je les trouve très fortes et regrette qu'elles ne figurent pas dans ce recueil.

Un seul reproche à l'égard de cette belle BD de près de 200 pages : les pages à fond coloré, c'est vraiment joli, mais ça rend parfois le texte difficilement lisible, d'autant que la typo est bien petite...

Album à mettre à l'abri des jeunes curieux, même s'il est moins hard que Happy Sex.

agenda 31/10 - merci L. pour l'idée, merci R. pour le petit détour ! Emoji