la nuit derrière

gia

La notte alle mie spalle, 2012
traduit de l'italien par Sophie Royère
Sonatine, 21 janvier 2016, 286 p.

♥♥♥♥

Nous sommes au début des années 2000. Furio a trente ans, il est VRP dans une société d'imprimerie. Selon lui, la recette pour être un bon commercial, c'est 30% de chaussures impeccables, 30% de sourire, 30% de « faculté à construire des relations ». Et les 10% restant ? « Il reste toujours 10%. Mais je n'ai jamais compris à quoi ils correspondent. Je sais juste qu'il suffit de ces dix pour cent, parfois, pour que tout foire. » (p. 242)
De fait, ces 10% vont gagner du terrain et pourrir sa vie familiale.
Les ventes de Furio chutent, la concurrence est rude. Son équilibre précaire s'effondre, surtout que sa splendide femme Elisa manifeste des velléités d'indépendance. Ce n'est pas comme ça que Furio voyait les choses, il a en tête un schéma du couple très classique, celui en vigueur dans les classes moyennes pendant les 'trente glorieuses' : madame n'a pas besoin de travailler. « Tu as une femme et une fille à entretenir, et même à choyer, comme des princesses. Tu as un crédit sur trente ans à payer à chaque fin de mois. » (p.75)
En clair, il est persuadé d'être « le mari que toutes les femmes voudraient ». (p. 188) 

Crise conjugale (et donc familiale) vue par un homme. On rencontre plus fréquemment la version féminine, dans ce genre d'ouvrage - du moins dans ceux que je lis. 
Histoire terrifiante d'un tyran domestique, d'un pervers narcissique ? Pas si simple... D'un homme mal en point surtout, en échec professionnel, et qui souffre de voir que sa vie n'est pas celle dont il avait rêvé pour sa femme et sa famille. 
Histoire poignante d'une lose poisseuse qui rappelle celle de 'Mort d'un commis voyageur' (Arthur Miller), d'une dégringolade accompagnée d'une quête inavouable, dont on saisit très lentement la nature. Ce n'est qu'à mi-parcours que j'ai compris ** en constatant que dix ans sépraient les deux récits en alternance **. Est-il normal que je me sois réveillée si tard ? Me suis-je laissée engourdir par la narration à la 2e personne un peu agaçante, et par les passages ennuyeux sur les visites chez les éditeurs Walter & Augusto ? Aurais-je loupé des indices ? Je file voir les avis des autres lecteurs...

Un grand merci à Babelio et aux éditions Sonatine pour ce thriller psychologique surprenant et vraiment atypique.

agenda 2 au 5 février 

tous les livres sur Babelio.com

*  *  *


Wuthering Heights, Kate Bush