les cahiers esther

sattouf

Allary éditions, 21 janvier 2016, 56 p. 

♥♥♥♥

A neuf ans, Esther est une petite fille ordinaire bien dans ses baskets. Mais encore ?
Ses parents ne sont pas très riches, ils vivent à quatre dans un petit appart' parisien, Esther doit partager sa chambre avec son « con de frère », Antoine, collégien de quatorze ans.
Elle « aime d'amour » son super papa, « qu'elle trouverait beau même s'il n'était pas son père », un grand sportif baraqué, tout tendre avec « sa princesse ». Elle adore se blottir contre lui pour regarder la TV (le film 'Raiponce' de Disney, de préférence). Contre lui, dans le canapé, « ça sent comme si elle risquait vraiment rien ».
Elle a beau aller dans une école primaire privée parce que son père a décrété « que c'était mieux pour une fille de son âge », il s'en passe de belles dans la cour de récré ! Drôles de jeux débiles/rigolos, insultes, curiosité pour le sexe... comme partout, quoi.
Esther est une chouette copine, ce qui ne l'empêche pas de se brouiller parfois avec l'une de ses meilleures amies, d'être une vraie peste avec les losers de l'école, tout en s'indignant du racisme et de la méchanceté des autres...

J'avais lu quelques planches des Cahiers d'Esther dans L'Obs, sans accrocher. Grâce à cet album, j'ai appris à connaître cette petite fille et son environnement, qui rappellent le Petit Nicolas (Sempé/Goscinny) et l'adorable Rachel de Raphaële Moussafir (Du vent dans mes mollets), mais aussi ce qu'on a pu être à son âge et vivre soi-même ou plus récemment à travers nos enfants. 

Humour, sensibilité et justesse dans ces « histoires vraies racontées par Esther, 9 ans » retranscrites et mises en images par Riad Sattouf.
Mes passages préférés : les histoires de cour d'école, réalistes (donc souvent cruelles) et drôles.

agenda 26 au 28 février

- challenge rentrée littéraire janvier 2016 avec Laure (MicMélo) -

challenge RL 01