annihilation

jfm

Annihilation, 2014
traduit de l'américain par Gilles Goullet
Le Diable Vauvert, 11 mars 2016, 224 p.

lu par Mr

♥♥♥♠♠

Quatre femmes, spécialisées dans diverses disciplines, forment l'équipe de la 12ème exploration de la Zone X. 
De cette Zone, on devine qu'elle fut le théâtre d'une catastrophe. Désormais des phénomènes mystérieux s'y produisent, d'où la nécessité d'une frontière presque étanche avec le reste de la planète. 
Les onze expéditions précédentes ont échoué : leurs participants n'en sont pas revenus indemnes... quand ils sont revenus.
La narratrice est biologiste au sein de cette douzième mission, et rapidement l'ambiance devient inquiétante en raison de l'environnement et de la méfiance au sein du groupe.

Je suis rapidement entré dans l'intrigue, capté par l'originalité du propos. Les descriptions sont précises. L'auteur, qui s'exprime à travers l'une des exploratrices, laisse cependant la place à notre imagination lorsqu'il s'agit de comprendre les phénomènes décrits. Les connaissances et la compréhension du lecteur progressent ainsi au rythme du journal de bord de la narratrice. 
Malgré l'originalité et l'intérêt de l'histoire, quelques passages m'ont paru un peu longs. C'est surtout une chute au goût d'inachevé qui m'a déçu, l'impression de ne finalement pas avoir suffisamment d'explications sur ce qui se passe dans la Zone X.
La quatrième de couverture annonce une adaptation cinématographique de ce roman de science-fiction : de fait, quelques épisodes semblent s'y prêter, et l'ambiance générale m'a parfois fait penser au film 'La Mouche' de David Cronenberg.

Merci au Diable Vauvert.

- challenge rentrée littéraire janvier 2016 avec Laure (MicMélo) -
challenge RL 01