macadam

jpd

Au Diable Vauvert, septembre 2015, 160 p.

♥♥♥♠♠

Les éditions 'Au Diable Vauvert' incarnent pour moi le politiquement incorrect, le dérangeant et/ou au moins l'humour grinçant, décapant. Leur logo le suggère : un diable cornu et nu à longue queue fourchue, aux attributs virils bien apparents, jambes écartées-genoux pliés ou postérieur offert...

Il faut dire que j'ai appris à connaître leurs publications avec les textes de Vincent Ravalec, puis avec Céline RobinetAïssa Lacheb, Julien Blanc-Gras... Je suis donc toujours déçue quand je tombe chez eux sur un ouvrage gentillet. Et ce Macadam, recueil de onze nouvelles, me semble trop lisse, même si je reconnais que l'univers est « à la fois noir, drôle, poétique et généreux », comme l'annonce la quatrième de couverture. Trop lisse malgré la gravité de certains sujets : homicide involontaire, meurtres en série & cannibalisme, pédophilie, handicap, décès d'un père, maison de retraite...  Il y manque à mon goût des grains de sable, de poivre, de l'âme, je ne sais quoi pour que ça percute plus... Ou alors je n'apprécie plus le format 'nouvelles' qui m'a régalée à une époque ? Je reproche à celles de ce recueil une mise en place un peu lente, qui entretient le suspense, d'accord, mais qui relâche l'attention des lecteurs impatients.

Je pense qu'en l'empruntant, j'ai vaguement confondu avec Am Stram Gram (JM Arlidge), ce qui peut contribuer à expliquer ma déception...

agenda 20 au 22 mars - emprunt mdtk

diable vauvert   diable2