héléna

Bamboo, 4 mars 2015, 78 p.

♥♥♠♠♠

Héléna pourrait chanter à Simon « tu vois pas qu'on s'aime pas ? » ♪♫ (Souchon). Sauf qu'elle ne le touche pas ♪♫, qu'elle ne lui embrasse pas la bouche ♪♫, et il en crève. Il continue à être aussi dingue qu'au début de leurs retrouvailles, à faire « n'importe quoi pour un flirt avec elle » ♪♫ (Delpech) - ou plutôt pour la conquérir -, mais alors vraiment n'importe quoi, quitte à claquer tout son fric, même si elle est claire avec lui et ne lui laisse rien espérer.

Dans le film "La Boum" (le 1 ou le 2 ? on s'en fiche, c'est idem), il y avait un garçon et une fille qui étaient amoureux, mais c'était compliqué. Il y a avait aussi une copine moche* mais sympa, qui en pinçait pour le beau mec. Et c'est tout ce que j'ai retenu.
C'est à peu près pareil dans ce deuxième opus d'Héléna, mais comme les protagonistes sont majeurs et avertis, il y a du sexe en prime. Enfin, entre certains personnages...

Je n'ai pas aimé le premier volet de la série, je ne sais pas ce que j'espérais en lisant cette suite, à part connaître la fin, quand même, parce que j'ai beau trouver cette histoire invraisemblable et cucul, je voulais savoir.
Je n'ai pas plus apprécié l'intrigue du second tome, et je ne vois pas, a posteriori, quels rebondissements auraient pu me satisfaire. Mais je me suis peut-être un peu plus arrêtée à réfléchir aux propos des auteurs sur le désir, le sentiment amoureux, le couple... Lecture un chouïa moins vaine et frustrante, donc.

* ingrédients pour camper un thon : lunettes, coiffure de pré-ado (couette en haut du crâne) et grandes chaussettes...

agenda 24 mars - emprunt mdtk

•  Pour un Flirt avec toi, Michel Delpech (1971) •