c'est ici que

This is where I leave you, 2010
traduit de l'américain par Carine Chichereau
10/18, 3 mars 2011, 389 p.

lu par Mr

♥♥♥♥

Le père de Judd Foxmann vient de mourir, après plusieurs mois de maladie. Alors qu'il n'était ni croyant ni pratiquant, il aurait souhaité que sa famille respecte le rituel juif de la shiv'ah : après l'enterrement, les proches sont censés se réunir pendant sept jours pour recevoir les condoléances des connaissances (amis, voisins…). Cela s'annonce compliqué pour les membres de cette famille plutôt désunie. Pour Judd, l'épreuve est d'autant plus difficile qu'il vient de quitter son épouse Jenny, avec pertes et fracas.

Même si j'ai trouvé Judd et quelques autres personnages sympathiques et malgré la compassion que j'ai pu éprouver à leur égard, le récit de cette semaine de deuil a été particulièrement drôle pour moi en tant que lecteur. Les différences entre les protagonistes et les tensions entre eux sont en effet l'occasion de nombreuses situations cocasses (parfois avec outrance mais cela m'a aussi fait rire). Les dialogues sont particulièrement vivants et drôles. Les passages où Judd se remémore les moments forts de sa relation avec Jenny donnent de la profondeur aux portraits de ces personnages et du répit dans le déroulement de l'histoire. Ces derniers passages m'ont cependant paru un peu longs (de même que les pages résumant des rêves de Judd que j'ai tout simplement zappées).

Une excellente satire sociale, centrée sur les relations familiales.

L'avis de Canel.