le garçon qui

laird

The fastest boy in the World, 2014
traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Catherine Guillet
Flammarion, Tribal, 18 mai 2016, 155 p.

lu par Mr

♥♥♥♥

Solomon se souvient d'un évènement marquant de son enfance en Ethiopie : un voyage avec son grand-père vers la lointaine capitale (Addis Abeba). 
Là-bas, le retour d'athlètes éthiopiens revenus vainqueurs d'épreuves de course à pied est fêté dans la liesse par la population. Cet événement n'était cependant pas la principale motivation du vieil homme lorsqu'il a entrepris ce périple. Les projets du vieil homme n'apparaissent qu'au fil du récit, et l'issue du voyage reste longtemps incertaine (à condition de ne pas lire la quatrième de couverture). 
C'est finalement un véritable voyage initiatique que le garçon de onze ans a accompli avec son grand-père, par la force des choses…

Un récit dépaysant et plein d'espoir, que j'ai trouvé très agréable à lire, même s'il s'adresse d'abord à un jeune public.
 

 Merci aux éditions Flammarion Jeunesse.