les marécagesThe Bottoms, 2002
traduit de l'américain par Bernard Blanc
Gallimard, 2006
Folio Policier, mai 2014, 390 p.

♥♥♥

Texas, années 1930. La ségrégation et le Ku Klux Klan ont encore de beaux jours devant eux.
Le père de Harry (douze ans) et de Thomasina (neuf ans) est coiffeur, cultivateur et accessoirement constable. Farouche défenseur de l'égalité entre Noirs et Blancs, il a à coeur de découvrir l'auteur d'un crime sadique commis sur une jeune prostituée noire. Son enquête est évidemment entravée par l'hostilité entre ces deux populations qui, à de rares exceptions près, ne se mélangent pas - se portant au mieux une méfiance prudente, au pire une haine violente...

J'ai découvert Joe R. Lansdale avec l'excellent L'Arbre à bouteilles, où les échanges entre Leonard Pine et Hap Collins m'avaient réjouie. Autre rythme ici, même si l'histoire et les propos de l'auteur ne diffèrent guère : le ton est moins vif, et surtout beaucoup moins drôle.
J'ai aimé ici les dialogues père-fils, le duo-choc d'enquêteurs mémée-Harry, le décalage entre la naïveté du narrateur pré-adolescent et ce qu'il entend (notamment sur la sexualité des adultes). Mais je me suis souvent ennuyée : beaucoup de longueurs à la 'nature-writing', une enquête qui n'avance pas, trop d'action de gamins façon Club des Cinq. Et puis un dénouement totalement prévisible.

Malgré cette déception, je salue toujours le talent de l'auteur, je trouve son écriture formidable - ses portraits et les dialogues sont sensibles et justes. Des preuves : cet ouvrage m'a rappelé Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (Harper Lee), Seul le silence (RJ. Ellory), Arrive un vagabond (Robert Goolrick), Que ta volonté soit faite (Maxime Chattam) et, dans un autre registre L'aliéniste (Caleb Carr) pour les balbutiements du profilage - des romans que j'ai beaucoup aimés. Selon les dates de parution, on peut deviner qui a pu s'inspirer de qui...

Merci Gildas pour le prêt ! Cette lecture m'a confirmé le génie de l'auteur, mais je préfère quand il allie humour et sordide...

agenda 21 au 25 juin