boucle d'ogreillustré par Lynda Corazza
Milan Poche Benjamin, 15 janvier 2014, 24 p.

♥♥

Quatrième de couverture : « Boucle d'Ogre est une sorcière laide, très laide, et bête, très bête. (...) »
Comment représente-t-on une sorcière « très laide » ? Peau verte, embonpoint, boutons/verrues... et cheveux roux. Comme Fiona, dans 'Shrek', sauf que Fiona est d'abord très jolie avec ses cheveux roux, avant de devenir ogresse, par choix, par amour... Il me semble d'ailleurs que Fiona fut la première belle princesse rousse de dessins animés et films pour enfants ; Disney n'a longtemps présenté que des brunes et des blondes - mais je peux me tromper...
Dans ce 'Boucle d'Ogre', la couleur capillaire apparaît comme un des attributs du personnage de sorcière. Quand on sait que les personnes rousses font l'objet de moqueries dès l'enfance*, on peut trouver malvenu que les livres jeunesse affublent aussi souvent les sorcières de tignasses oranges - amalgame identique à celui de la 'chasse aux sorcières' pratiquée au Moyen-Age et au-delà... Voilà pour la parenthèse politiquement correcte...

L'histoire : réécriture sans grande imagination de 'Boucle d'Or et les 3 ours', j'ai vu beaucoup mieux dans les contes détournés, et dans cette très bonne collection 'Milan Poche Benjamin' pour les 6-7 ans. Seule la fin m'a fait vaguement sourire.

* cf. cet article parmi d'autres dans l'Express.