n'oublier jamais

bussiPresses de la Cité, mai 2014
Pocket, 7 mai 2015, 543 p.

Jamal Salaoui court le long de la falaise à Yport. Il interrompt son footing lorsqu'il aperçoit une écharpe rouge, il a l'intention de la ramasser, de la rapporter à son hôte. C'est là qu'il aperçoit une jeune femme au bord du précipice. Pour la sauver, il lui tend l'écharpe afin de la ramener vers lui, elle suit docilement, puis donne une secousse, s'élance dans le vide et tombe. Lorsque Jamal arrive en bas, son corps est écrasé sur la plage... et elle porte l'écharpe autour du cou !
Ça y est, je suis entrée dans l'arène, ce bout de tissu rouge agité sous mon nez m'a ferrée, et heureusement pour moi, Jamal Salaoui ne lâche rien tant qu'il n'a pas démêlé, à ses risques et périls, cette histoire embrouillée à souhait.

yportJe place Michel Bussi en digne héritier d'Agatha Christie et du formidable duo Boileau-Narcejac. En lisant leurs thrillers, je n'attends pas d'être convaincue par une histoire « crédible », mais j'ai envie d'être happée par le suspense, d'échafauder plein de théories, de suspecter à peu près tout le monde (ici, j'avais décidé de croire Jamal), de suivre les méandres de l'intrigue, d'être baladée et surprise... Il s'agit de défis mathématiques, logiques, d'illusions d'optique, de mirages bluffants et pas plus tirés par les cheveux que les ressorts d'épisodes de Colombo ou de grands romans policiers, tels que ** Dix petits nègres, Le crime de l'Orient-Express, Le meurtre de Roger Ackroyd, ou Les Diaboliques (film de Clouzot adapté du roman de Boileau & Narcejac Celle qui n'était plus). **

J'ai seulement trouvé la fin trop chargée en rebondissements.
Mais je me régale avec ce genre d'intrigues et retrouve cet auteur avec plaisir (mes préférés : Nymphéas noirs et Maman a tort - seule déception à ce jour : Ne lâche pas ma main).

agenda 15 au 19 août

💀 challenge polars & thrillers 2016-2017 chez Sharon - 7e 💀

logo sharon polar 201617