la correctionRivages, 17 août 2016, 192 p.

Chouette, ce roman a pour cadre le monde de l'édition, et le narrateur est relecteur/correcteur ! Autrement dit, il traque la coquille. J'adorerais faire ce boulot, d'ailleurs je jubile quand je trouve des petites fautes dans mes livres - à condition qu'il y en ait peu, sinon j'ai des doutes sur le sérieux de l'éditeur - et je les corrige. Un côté prof refoulé, sadique, perfectionniste, je ne sais pas...

Bref, revenons à l'histoire de ce roman, La correction.
En relisant les textes, le narrateur trouve des fautes énormes, certaines rigolotes comme des lapsus. Est-il victime de sabotage ou en proie à une grosse fatigue ? Par cet aspect, l'histoire m'a rappelé Le Horla de Maupassant. Bon point.
Les chapitres très courts donnent envie de continuer et d'avancer rapidement même si le récit est loin d'être captivant. On retrouve des thèmes rebattus, traités sans originalité ni profondeur : homme quadragénaire en pleine crise existentielle, en concurrence avec son collègue, empêtré dans des problèmes conjugaux, qui fantasme sur sa responsable hiérarchique.

Les personnages manquent de consistance et j'ai suivi mollement cette intrigue trop légère. J'aurais aimé être harponnée par quelques indices (en plus de l'oiseau), avant les toutes dernières pages et la pirouette finale avec ses côtés symbolique et psychanalytique.
Il m'a paru cocasse que ce roman qui a pour thème principal les 'coquilles' en soit truffé - fautes d'orthographe et surtout de conjugaison (passé simple/imparfait, futur/conditionnel)... Et même si j'ai lu les épreuves non corrigées, cela m'a surprise. Vu le sujet, je pensais que l'auteur était passionnée d'orthographe, de grammaire. Je m'attendais presque à un clin d'oeil à la fin, du style : 'Lecteur, as-tu repéré toutes les erreurs glissées ici et là ?'

Bizarre : les quelques avis très enthousiastes sur Babelio émanent de membres inscrits depuis peu de temps (au mieux fin juin 2016, lorsque l'ouvrage a commencé à être distribué en 'épreuves non corrigées'). Les Babeliotes plus anciens sont nettement moins emballés par ce premier roman...

agenda 20 & 21 juin - lu dans le cadre du Jury '15e Prix du Roman Fnac 2016'