rien que la merLa Grande Ourse, 24 août 2016, 288 p.

Allez, encore une histoire de quadragénaire abandonnée par son mari. Il est en retard au rendez-vous fixé, il ne viendra plus.
Alors elle reste seule à sa table, les yeux dans l'eau, son rêve était trop beau... ♪♫ Quel rêve ? Celui de vieillir avec lui ?
Vingt ans de vie commune qui s'achèvent, il s'en va... ♪♫
Heureusement, la dame est sur une côte bretonne, elle peut se consoler en regardant le beau paysage. La Bretagne, ça vous gagne !
Et en plus, la mer lui rappelle son père, nostaaalgiiie ! Voilà un homme qui a su l'aimer. Rien n'est plus beau et plus fort que l'amour parental, tiens ; le couple ça ne marche pas, ça ne dure pas.
C'était bien quand même, au début, avec son chéri, elle y repense, mais l'enfance, c'était bien mieux - avec un super papa, un petit papa comme il n'y en a pas, c'est le sien, c'est le sien, vive son papa ! ♪♫

J'ai reçu ce roman dans le cadre d'un jury littéraire (rentrée Fn@c). Dès les premières pages, je me suis dit que les auteurs français tournaient décidément en rond autour des mêmes sujets, que j'en avais ma claque de ce genre d'histoire et de ces clichés. Aucune originalité, aucun humour ici dans la façon de traiter ces thématiques. L'intrigue et le style sont plats.
Je me suis beaucoup ennuyée, j'ai morcelé cette lecture, l'ai traînée sur plusieurs jours bien que le roman soit très court, et j'ai survolé les quarante dernières pages.

Seul point positif : j'ai eu envie d'en apprendre davantage sur la bataille de Mers el Kebir, évoquée dans le roman. Je vous fais profiter de mon savoir tout neuf : « Attaque par la marine britannique, le 3 juillet 1940, d'une escadre de la marine française mouillant dans le port militaire de Mers el-Kébir (golfe d'Oran, en Algérie). L'agression anglaise fit 1 297 morts chez les marins français. Le Royaume-Uni, alors seul devant l'ennemi allemand et italien, craignait que l'armistice signé par le gouvernement français avec l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste quelques jours auparavant ne fasse tomber la flotte française dans les mains d'Hitler, lui permettant ainsi de remettre en cause la suprématie maritime britannique et de faire courir un grave péril au Royaume-Uni. » Merci Wiki !

agenda 15 au 21 juin