une nuit

ayelet_gundartraduit de l'hébreu par Ziva Avran, Arlette Pierrot, Laurence Sendrowicz
Les Presses de la Cité, 25 août 2016, 480 p.

Zeev Feinberg et Yaacov Markovitch sont deux amis aux personnalités opposées et complémentaires. Zeev est un séducteur à l'épaisse moustache orgasmique, tandis que Yaacov passe inaperçu. Tous deux sont Juifs, ils cultivent leurs parcelles dans un petit village de Palestine et sont engagés dans la défense de leur communauté sur cette terre.
Suite à à une opération destinée à sauver quelques juives européennes des griffes de l'aigle nazi au début de la seconde guerre mondiale, chacun se retrouve marié, ceci seulement pour quelques jours - en principe. Une aubaine pour Yaacov, qui, trop timide, n'a eu jusqu'alors que des relations sexuelles tarifées. D'autant qu'il a hérité de la plus belle des jeunes femmes.

J'ai hésité avant de lire cet ouvrage, craignant d'être perdue dans le contexte géopolitique.
En fait, bien que cette histoire se situe entre la Palestine et l'Europe pendant et après la Seconde Guerre mondiale, l'occupation ennemie et la guerre sont présentées de manière universelle, transposable à n'importe quel lieu, n'importe quelle époque.
Après une centaine de pages laborieuses, je me suis familiarisée avec l'humour de l'auteur, j'ai fini par adopter les personnages hauts en couleur qui gravitent autour de Markovitch. Et je me suis régalée, de plus en plus, à lire cette épopée, cette fable tragicomique où violence, douceur, poésie et burlesque cohabitent à la perfection, grâce à une plume imagée et sensuelle...
Une flamboyante et bouillonnante histoire d'amitié et d'amour (conjugal, charnel, parental), tissée de bonheurs, de drames, d'espoirs...

Merci à Babelio et aux Presses de la Cité.

agenda 6 au 10 septembre

• rentrée littéraire 2016 •