les jumellesHarper Collins Noir, 19 octobre 2016, 343 p.

Lucy est décédée à vingt-huit ans. Dix-huit mois plus tard, la douleur reste d'autant plus vive pour sa soeur jumelle Abi qu'elle se sent responsable de sa mort...
Un grand classique chez les personnes en deuil : Abi croit voir Lucy partout, et elle est particulièrement réceptive lorsque des personnes qui ressemblent à sa défunte soeur s'intéressent à elle. Voilà pourquoi elle devient si rapidement amie avec Bea et son frère, les jeunes, riches et jolis 'initiales BB'.

Gémellité, harcèlement/paranoïa, vengeance... Les thèmes de ce thriller me semblaient prometteurs.
L'intrigue s'est avérée banale, diluée, la plume (ou la traduction ?) pas terrible et les personnages sont vraiment simplistes. Abi, par exemple, est une véritable oie blanche, ce qui surprend au vu de son âge, de son passé et de son expérience professionnelle. Les dialogues et les situations, rarement convaincants, m'ont donné l'impression de lire un (mauvais) roman pour adolescents - ah les scènes d'amour... et hop là, vas-y que je t'enlève direct ton boxer sans autre forme de procès, alors que tu n'as visiblement envie de rien...

Malgré toutes ces réserves, j'ai terminé ce roman parce que j'étais curieuse de savoir qui était vraiment dingue dans cette histoire, j'ai même dévoré la seconde partie et j'ai eu quelques surprises à la fin. C'est pas mal, pour un thriller, quand même !

Pour frissonner avec des jumeaux, lire plutôt Faux-semblants (roman de Bari Wood & Jack Geasland) ou voir son adaptation ciné (David Cronenberg, 1988).
Pour réfléchir sur la gémellité, lire l'excellent Les Météores de Michel Tournier.

agenda 6 au 9 octobre - merci à Angélique et à Harper Collins.

💀 challenge polars & thrillers 2016-2017 chez Sharon - 13e  💀

logo sharon polar 201617

• rentrée littéraire 2016 •