lou7Glénat, Tchô, 12 octobre 2016, 48 p.



Comme de nombreux admirateurs de l'adorable Lou et de sa maman, j'avais été complètement déroutée par le sixième volet de leurs aventures.
Au vu des critiques plutôt élogieuses sur le dernier opus, j'ai foncé. L'enthousiasme des retrouvailles avec ce petit monde sucré, coloré et doux a vite fait place à la déception. Le scénario est presque aussi bordélique et décousu que celui du précédent épisode - peut-être pas dans l'esprit de l'auteur (on l'espère), mais pour moi, si.

Alors voilà, Lou part en vacances chez la Mémé de Mortebouse avec deux de ses copines, sa mère et son petit frère, pour y vivre en harmonie avec la nature. L'amie geek va souffrir de l'absence de réseau, on s'en serait douté, mais l'auteur semble tellement surpris qu'il ne se lasse pas de le lui faire dire.
Amour vache dans un couple surprenant (et je trouve ces passages vraiment sinistres), ambiance festive par moments, comportement étrange du Tristan qui garde sa bouille de petit gamin de 10-12 ans. Et poncifs sur l'amour...

Zut alors ! J'ai attendu quatre ans pour découvrir cet album qui part dans tous les sens et qui n'a ni la profondeur ni la subtilité des cinq premiers. Quatre ans, ça laisse le temps de peaufiner un scénario, des idées, des dialogues, non ? Quitte à se faire aider...

• 2 étoiles pour le graphisme, toujours aussi délicieux...

agenda 22 oct.