ne laissez pas

Laat de honden niet, 2014
darfourtraduit du néerlandais par Marie Hooghe
Le Passeur, 13 octobre 2016, 510 p.

lu par Mr

♥♥  (3.5/5)

En 2007, au Darfour, des rebelles et des forces gouvernementales soudanaises s’affrontent depuis environ quatre ans. Les civils sont les principales victimes : meurtres, viols, déplacements de populations… Des ONG tentent de limiter les conséquences néfastes du conflit. Sur le terrain, Claire est une humanitaire dont la motivation s’effrite face à une situation que l’action des autorités semble rendre de plus en plus complexe. Dantzig, journaliste hollandais, enquête sur "Urgence Darfour", une organisation humanitaire dont le budget est presque entièrement consacré à des dépenses de communication ! Que cache cette organisation, sous couvert de soutien aux populations ?

Mêlant fiction et réalité, ce roman met habilement en évidence des manœuvres politiques d’anciennes puissances coloniales. J’ai particulièrement apprécié le réalisme du portrait de l’ancien Président français. L’histoire des relations entre le « Tsar Kosy » et le colonel Kadhafi est relatée de manière savoureuse (p. 290 à 294), mais s’arrête avant l’intervention française sur le territoire libyen et n’évoque donc pas les véritables motivations de celui qui l’a décidée. Malheureusement l’écriture et l’intrigue sont parfois difficiles à suivre, et l’ouvrage comporte quelques longueurs.

Merci à Audrey et aux éditions Le Passeur.

•  rentrée littéraire 2016  •