frankensteinFrankenstein or The Modern Prometheus, 1818
Le Livre de Poche, Classiques, 21 octobre 2009, 352 p.

lu par Mr

shelley♥♥

Alors qu'il dirige une expédition vers le Pôle nord, Robert Walton écrit à sa soeur. Il lui raconte l'histoire de Victor Frankenstein, un personnage tourmenté dont il a croisé le chemin par hasard. Pourquoi et comment Victor est-il venu en cette contrée inhospitalière, et quelles sont les raisons de son désespoir ?
Non, Victor n'est pas le monstre que la plupart imaginez : c'est un homme de science, créateur de l'horrible être fantastique à qui il a donné, et la vie et son nom.

Avant d'être adapté au cinéma, ce roman résulta d'un défi-jeu lancé par Byron à des amis : écrire une histoire de spectre(s). En 1818, Marie Shelley l'a remarquablement bien relevé, démontrant par le même occasion que jouer au démiurge est dangereux…

De Frankenstein je savais seulement qu'il s'agissait d'un monstrueux personnage fabriqué par un savant fou. C'est donc avec beaucoup d'intérêt que j'ai découvert cette histoire, d'autant plus que l'écriture est particulièrement soignée. La construction par récits enchâssés m'a aussi paru originale, même si, selon la Préface (Les Classiques de poche), cette technique était fréquente au XIXe siècle.
Malgré une intrigue qui manque parfois de crédibilité, la réflexion et le propos restent très modernes, à l'époque de certaines dérives scientifiques, notamment.
Quelques longueurs dans la description de paysages et des affres éprouvées par Victor Frankenstein ont cependant rendu la lecture parfois un peu fastidieuse.

Avec Jules Verne, Marie Shelley fait partie des grands précurseurs de la science-fiction (d'ailleurs, son idée centrale fut souvent reprise avec des robots).
A découvrir si vous êtes amateur du genre.

Merci Bamo ! 😊