luisaLa Boîte à Bulles, 4 mai 2016, 272 p.

♥♥

Luisa, quinze ans, rencontre Luisa, trente-trois ans, version vieillie d'elle-même, photographe « ratée » - c'est elle qui le pense au vu de son boulot 'alimentaire' et du désert de sa vie sentimentale.

L'idée rappelle celle de Camille redouble, film d'ailleurs évoqué dans l'album : voyage dans le temps et étonnements que cela suscite chez la 'téléportée' dépaysée.
On assiste en plus ici à la confrontation entre les deux « personnes » (ceci après une mise en place trop lente). L'ado est effrayée de voir ce qu'elle risque de devenir, et la trentenaire est dure avec la jeune fille.
Même si on l'entrevoit au début, la question de la sexualité apparaît tardivement, et c'est dommage car elle constitue un élément important des (non)choix de (non)vie de cette Luisa.

Le message essentiel - ou celui que je veux retenir - de ce roman graphique : « Si tu t'autorises le simple fait de pouvoir aimer et désirer comme ça [sans distinction de sexe], c'est déjà gagné pour toi, tu seras heureuse. On ne choisit pas la personne dont on tombe raide dingue, mais on choisit d'assumer ses sentiments ou pas. » (p. 228)
Je regrette qu'il soit encore besoin de le préciser aujourd'hui.
Je m'indigne de voir que certains adolescents, rejetés par leurs parents en raison de leurs choix sexuels, doivent se tourner vers des refuges.
J'apprécie le ton d'un petit livret reçu le 1er décembre dans le cadre de la prévention du Sida : «
Les premières fois », édité par onsexprime.fr - attiré par les garçons, les filles, les deux ? N'aie pas peur d'aimer, respecte l'autre, protège-toi, et vis ta vie, bon sang !

Luisa, ici et là et le livret Les premières fois : à faire lire dès 13-14 ans !

agenda 8 & 9 déc. - emprunt mdtk

le site (un clic sur l'image pour l'ouvrir)

onsexprime

•  extraits du livret  •

pfe

pfd

(...)

pfc

(...)

pfb

(...)

PFA

(...)