la boiteuseGulf Stream, Electrogène, 3 octobre 2016, 244 p.

Aurore, vingt ans, est tombée amoureuse du beau Wilfred, un comédien qui peine à trouver des rôles et se retrouve souvent dans la dèche. Nombreux sont les copains à qui il doit de l'argent. D'ailleurs il vient rapidement s'installer chez Aurore et vit à ses crochets. C'est elle qui va financer leurs vacances d'été en Ecosse - un séjour qui semble sonner le glas de leur histoire. La jeune femme rentrera en France seule et blessée - moralement et physiquement.

J'ai apprécié la première partie qui présente les étapes de reconstruction après le drame et l'accident, le courage et l'orgueil d'Aurore - à la fois freins et moteurs de sa guérison. L'auteur écrit très bien, le style recherché laisse supposer que ce roman s'adresse à de grands adolescents. Mais lorsque l'histoire prend des allures de thriller, l'intrigue m'a semblé aussi tordue et invraisemblable qu'un livre d'aventure formaté pour enfants.
Quant au dénouement, il est encore plus abracadabrant...


Merci à Babelio et aux éditions Gulf Stream.

  PS à propos de l'éditeur : en mai 2016, un auteur jeunesse est condamné au tribunal correctionnel pour pédopornographie. En conséquence, Gulf Stream, maison éditrice de quatre de ses romans, « décide de suspendre la commercialisation de ses livres. »
Alors pourquoi cette publicité pour son dernier roman en fin d'ouvrage, après le texte de
La boiteuse.

Problème de date d'impression ? Présomption d'innocence ? Business avant tout ? 😒

agenda 10 & 11 déc.

💀 challenge polars & thrillers 2016-2017 chez Sharon - 21e  💀

logo sharon polar 201617