silex and the cityDargaud, 25 novembre 2016, 48 p.

jul

Les épisodes BD de Silex and the City se suivent à un rythme quasi annuel, l'esprit reste le même mais la qualité s'essouffle. Mon plaisir de lectrice, en tout cas.
Jul propose toujours une critique amusante de la société, y compris de ses aspects les plus tragiques, mais j'y vois moins de bonnes trouvailles, de petits détails, de jeux de mots, et les parallèles sont parfois tellement tirés par les cheveux que si on ne connaît pas l'auteur, on peut presque le soupçonner de véhiculer de drôles d'idées (comparer les migrants à des espèces animales dites 'inférieures' dans la théorie de l'évolution). Ainsi, face à la montée du 'Front Néanderthal', la famille Dotcom héberge un poulpe dans sa grotte. Mais rassurez-vous, pas le genre de la maison d'assimiler 'étranger' à 'céphalopode', on est dans le énième degré et c'est bien l'aberration des théories nationalistes qui est montrée du doigt, ainsi que les stratégies minables des autres partis pour ne pas céder un pouce de leur pré carré, tout en se prétendant soucieux de l'avenir de la France.

Ma lecture a été poussive sur les deux premiers tiers, je m'en suis voulu d'avoir encore cédé à la tentation de l'achat alors que les deux précédents tomes, déjà, m'avaient vraiment moins emballée. Et j'ai finalement été émue, presque aux larmes, par le poulpe migrant, et les efforts de la famille Dotcom pour l'aider, quand arrivent au pouvoir des extrémistes inquiétants - ou vraiment dangereux ? Pour mesurer le danger, suite au prochain épisode de Silex and the City, voire avant, 'dans la vraie vie', dès mi-2017...  😌

  Extrait :  « Quelques heures à peine après sa victoire, le Front Néanderthal annonce des premières mesures. Sortie immédiate de la 'zone Auroch'. Fermeture des centres de planning pariétal. Obligation pour tous les individus d'origine arboricole de se déclarer en préfecture. »

agenda 15 janvier